OÙ TOUT A COMMENCÉ

L’engagement du fondateur de ELEPHAS Olivier Behra pour la Nature date de dizaines d’années. Il a grandi au Cameroun, où, au milieu des années 1970, il découvre avec ses parents et son grand frère la majesté des éléphants et leur interaction avec les communautés autochtones.
Olivier en Afrique
Savanne

L’ÉLÉPHANT

30 ans d’engagement professionnel pour la protection de la faune et la flore sauvage l’on amené à soutenir des projets de conservation dans une quinzaine de pays. Mais l’espèce emblématique qu’il faut protéger en priorité c’est bien l’éléphant, le symbole de la grandeur de la Nature.

BURKINA FASO

Dans le sud du Burkina Faso se trouve la population d’éléphants la plus importante d’Afrique de l’ouest. C’est là aussi que se trouvent les populations humaines parmi les plus pauvres du monde. La conservation de l’environnement – indispensable à l’humanité – ne pourra se faire que si nous intégrons les besoins des communautés qui vivent à proximité de la faune sauvage. Il est possible que tout le monde s’y mette, du nord au sud, pour assurer la conservation de ces géants de la savane.
Burkina Faso
nazinga

LA ZONE

Depuis 2011, Olivier a aidé des ONGs locales à trouver des fonds pour développer des programmes de conservation. Un des points clés a été identifié : œuvrer pour que la plus dynamique des populations d’éléphants d’Afrique de l’ouest puisse évoluer entre le ranch de Nazinga et le parc de Kabore Tambi. Un statut de conservation de la zone a été renforcé. La suite c’est de soutenir les communautés locales qui vivent près des éléphants.

BEAUTÉ WILDLIFE-FRIENDLY

ELEPHAS est la première marque de beauté a être certifiée « Wildlife Friendly » par le Wildlife Friendly Entreprise Network grâce à son implication pour la sauvegarde des habitats des éléphants. C’est un système de certification d’entreprises éthiques engagées pour servir la conservation d’espèces menacées et la biodiversité. Elle requiert de démontrer que l’entreprise apporte des opportunités économiques et sociales au niveau rural et génère des bénéfices tangibles pour la conservation de la faune sauvage.
wildlife-friendly
karité

BEAUTÉ CONNECTÉE

ELEPHAS a été créé pour mener des actions à long terme. Pour que les ingrédients naturels dans des produits cosmétiques de haute qualité soient payés un juste prix afin de soutenir la conservation de l’habitat indispensable aux éléphants. ELEPHAS c’est la Beauté Connectée – à soi-même, à ceux qui nous entourent, à la Nature qui nous donne des actifs d’exception, aux communautés locales – les gardiens de la biodiversité – et à la faune sauvage qui est menacée aujourd’hui.

LA SAVONNERIE

Nos savons sont fabriqués dans la ville de Leo au sein d’une savonnerie locale qui appartient à la Fédération Nununa (une coopérative de femmes). Ces femmes ont été formées à faire des savons dont la qualité répond aux plus hautes exigences internationales. Nous achetons également le beurre de karité biologique servant à la fabrication des savons à cette même coopérative.
savonnerie
zone d'intervention

MICRO-PROJETS

Notre mission principale consiste à identifier des micro-projets qui sont demandés par les communautés locales et qui les soutiennent. Pour cela nous travaillons étroitement avec des ONG locales que nous avons rencontrées sur place et avec qui nous échangeons régulièrement.  
 Les intervenants pour la préservation durable des éléphants : Les populations des villages de Torem, Kollo, Betare, Saro, Tiakane, Walem, Guiaro.

GROUPEMENT DE FEMMES

Des groupements de femmes ont été aidées pour planter des arbres qui produisent une farine, ainsi que des graines très appréciées localement: 1000 plants de Néré avec lequel elles produisent du Sumbala (graines de Néré fermentées et utilisé comme assaisonnement).
Un autre groupement de femmes a été soutenu dans la production locale de savon. ELEPHAS a fait don d’un concentré de parfum de notre partenaire Technicoflor afin de fabriquer du savon parfumé pour les marchés locaux.
Association locale partenaire: Gamo Wigna 

gamo wigna

EDUCATION

Dans les villages de Saro et Betare, nous avons fourni 500 kg de riz pour les écoliers les plus défavorisés (pour chaque savon vendu nous finançons 1 kg de céréales sur le terrain).
Nous avons aussi financé un voyage pour que des écoliers des 6 villages (Tiakane, Saro, Betare, Walem, Guiaro et Kollo) puissent aller voir les éléphants dans la réserve. Seul 5% des enfants de la zone on déjà vu ces animaux. Si on arrive à protéger les éléphants pour les 15 prochaines années, ce sont ces enfants qui prendront la suite. Il est crucial qu’ils connaissent les éléphants et apprennent à les aimer.
Nous soutenons également des écoliers burkinabés à travers l’association Graines de Joie qui œuvre dans les villages de Guimgtenga et Mougnissin (à 15 km de la capitale Ouagadougou). Il y a environ 1500 élèves dans ces deux écoles. Chacun de nos savons vendus finance un repas scolaire à la cantine ici.

A SUIVRE

La prochaine étape est de fournir une presse à huile pour les dattiers du désert à un groupement de femmes. L’idée est de les aider à valoriser cette plante locale qui produit une très belle huile végétale. Plus des plantes leur seront d’intérêt direct, plus elles trouveront leur intérêt à protéger l’habitat naturel des éléphants contre les destructeurs de la savane.
En tant que membre d’1% For The Planet, nous soutenons aussi les équipes qui font la lutte anti-braconnage. Récemment nous avons soutenu une opération de l’organisation Wildlife Angel qui forme des équipes locales à la professionnalisation de la lutte anti-braconnage.
Crédits images: Kilian Blees , Olivier Behra.